l’UJAP hors tempo !

(Crédit Photo: Le Télégramme)

Nous étions nombreux à attendre ce match avec impatience, à vouloir sentir à nouveau le doux parfum de la victoire. Accueillir le dernier de la classe, l’occasion était belle. Ça sentait bon le rebond après les défaites encourageantes face à Fos et à Roanne.

Oui mais voilà, un match ne se situe pas forcément dans la lignée des précédents. L’état d’esprit affiché à Roanne était celui de gladiateurs, à l’opposé de ce qu’on vit dès les premières minutes du match samedi dernier : des joueurs empruntés, une défense laxiste et un manque de volonté au rebond défensif.

En face, celui qui était encore lanterne rouge de Pro B à ce moment là déroule. L’attaque est facile pour eux, aucune pression sur le shooteur. S’il rate le tir, un rebond offensif offrira une chance supplémentaire de marquer à son équipe.

À défaut d’être géniaux, les Carolos sont plus présents dans l’engagement physique que les ujapistes et bien aidés par leur ‘jeune’ meneur de 36 ans, Austen Rowland. Cependant, à la mi-temps, avec 10 points de retard, tout restait possible et les ujapistes vont le prouver dès le retour des vestiaires.

Ils signent une belle série en défendant bien et en provoquant des fautes. Ils passent devant avec un Mathieu Tensorer 2018 toujours en grande forme.

C’est à ce moment qu’il faut continuer d’accélérer, creuser un écart garantissant un matelas confortable au moment d’aborder le money-time. Au lieu de ça, ils se relâchent. Quand vient le moment final, ils semblent abattus psychologiquement. Ils ne sont plus en mesure de lutter contre Austen Rowland. Les lancers francs ne rentrent plus. Les layups les plus faciles rebondissent sur l’arceau. Le rebond offensif de l’égalisation échappe même des mains de Kévin.

Cette fois, ce n’est pas l’arbitrage qui a savonné la planche malgré quelques décisions discutables. C’est à la loyale que ce match a été perdu.

Quand rien ne va… il faut changer. C’est d’ailleurs ce qui se murmure. Un nouveau changement est en préparation. Kammeon a beaucoup apporté. Il serait bon maintenant de disposer d’un deuxième américain capable de nous porter à la victoire dans les fins de matchs disputées. Croisons les doigts …

Go UJAP !