Au bout du suspense !

Tu croyais vraiment que tout allait se passer comme un long fleuve tranquille ? Tu pensais que la saison se déroulerait comme un concerto classique pour duo de flûtes à bec ? Et bien non, ça n’a pas été le cas ! C’était du pur rock’n roll babe ! Un concert de folie durant lequel les changements de rythme secouent le public, avec des basses puissantes qui font battre la chamade à ton cœur. La transe, on n’en était pas loin vendredi lorsque se jouait le destin de l’équipe en Pro B. Certains peuvent comparer ça au bonheur d’un coup de dés gagnant à Vegas après avoir ‘fait tapis’ ou d’une partie de roulette russe contre un Sibérien dont les veines contiennent autant de vodka que de sang. Le Havre a été LA référence pendant de nombreuses années en Pro A pour faire des étincelles avec un petit budget. Donné

s réguilièrement perdants, ils ont accomplis exploits sur exploits. Hélas pour eux mais heureusement pour nous, leur état de grâce a pris fin. Nous nous sommes parfois plaints de trous noirs longs de 3 mn lors de certains matchs, le leur a duré deux ans. Souhaitons leur un joli rebond en N1 !

Ce match fut celui des hommes forts. Bozo a confirmé d’une superbe manière les espoirs que Laurent avait placés en lui. Il fut le facteur X de ce match en signant la meilleure évaluation de l’équipe. Kammeon était de retour à point nommé alors que Maxime et Paul-Loup ont une nouvelle fois montré qu’ils sont des patrons sur le terrain. Thomas, Mathieu, Kevin, Efe et JD ont répondu présents. Et que dire qui n’ait déjà été dit sur Bernard, le King… Blessé, hors du match pendant presque toute la 2 ème mi-temps, il reviendra sur le terrain à 4mn25 de la fin, alors que les nôtres sont menés 64-61 pour diffuser sa sérénité et sa science de la victoire à ses coéquipiers. Un scénario NBAesque !

Et c’est fait. Le score du match est scellé. La LNB l’a enregistré et notre maintien est ‘in the pocket’ ou ‘er godell’. La saison tire du même coup sa révérence. C’est beau mais c’est triste. Ils vont nous manquer ces week-ends de folie, ces shows dans notre salle Gloaguen habillée comme une princesse cette année, ces soirs à surveiller son smartphone, son ordi tout en cuisinant ou en mangeant.

C’est une autre période de l’année qui débute. Je crois même que je ne serai plus tout à fait le même. Pendant cette saison, j’ai développé quelques tocs. Tenez, celui-ci par exemple. Lorsque j’embarque une personne en voiture, j’attends toujours qu’elle ait bien attaché sa ceinture de sécurité avant de démarrer par peur d’entendre l’alarme de la voiture. Si le bruit se déclenche, j’associe ça à une future défaite de l’UJAP. Tout à l’heure, je démarre ma voiture sans mettre ma ceinture. Elle a sonné et … rien ! Pas de problème. Mon toc s’est envolé ! Un homme nouveau je vous dis ! Bon c’est pas pour autant que je conduirai dorénavant sans ceinture…

C’est un drôle de sentiment, une saison qui se termine. Particulièrement lorsque le dernier match est plein d’enjeu, lorsque la pression est à son comble. Lorsqu’il n’y a plus grand chose à jouer, on s’y prépare facilement à l’avance, mais là… Il va falloir décrocher brutalement. Ce week-end, j’ai tenté d’oublier mais j’ai craqué sur le final four d’Euroleague à la télé. Comble de l’ironie, c’est un ancien Havrais mais surtout un vrai Breton, Fabien Causeur, meilleur joueur de la finale, qui a pris place sur le toit de l’Europe. Le basket semble d’ailleurs sourire aux Bretons en ce moment. L’UJAP signe un nouveau bail en Pro B, l’UJAP2 est remontée en N3, Fabien Causeur champion avec le Real, Lorient toujours en course dans les playoffs de NM1, Vitré de retour en N1 et Landi qui accède au top-niveau féminin. Pas mal non ? J’ai peur de devoir attendre encore un peu pour décrocher, il y a bientôt les playoffs LNB avec de très belles affiches, il y a aussi les finales de conférence NBA. Après tout ça, c’est promis, je vais couper.

Quoique… Il y aura pas mal de news à venir. Le recrutement pour la saison prochaine va nous animer et il y aura à raconter, entre nous sur UJAP Family. Vous y êtes-vous inscrits ? C’est là que ça va se passer … et ça commence cette semaine !

Aet eo war-raok an UJAP ! Aet betek an trec’h ur wezh ouzhpenn !