Parole à la défense !

Le procès de mardi dernier, tenu à Nancy fut passionnant. L’Avocat général était un ponte du barreau. Souvent saisi des affaires les plus médiatiques, il a pour habitude de faire parler la poudre. Il ne s’attendait pourtant pas à subir une telle défaite. Lorsque l’UJAP entama sa plaidoirie, les plus de 4000 jurés présents à l’audience ne purent qu’être émerveillés par de tels effets de manche, par une si belle gestuelle et par une dureté de fer qui rappelait à quel point l’UJAP est forte et droite dans ses bottes. Les 3 juges présidant le tribunal Jean Weille furent ébahis par l’activité et l’intelligence de notre défense. Eric Dupont-Moretti confiait hier encore sur BFR qu’il n’avait pas vu pareille défense depuis le procès OJ Simpson, lorsque Johnnie Cochran Jr tailla en pièce l’accusation, s’ouvrant une voie béante vers la victoire.

En matière de Défense, Yann-Youenn An Drian aussi, y alla de son petit mot. « Ce qu’à proposé l’équipe de Laurent Foirest, c’est digne des plus grandes manœuvres militaires », rapporta-t-il à Radio Kerne. « Il a mené ses joueurs à la victoire d’une très belle manière. Les King, Duwiquet, Odigie ou le nouveau mercenaire Djurasovic ont fait preuve d’une très grande maîtrise. Tous les soldats ont respecté les consignes de leur stratège. Je leur adresse mes plus sincères félicitations ! »

En menant de bout en bout à Nancy, nos Béliers ont prouvé qu’ils avaient l’étoffe pour réussir le pari du maintien. Un pari un peu fou à l’aune de cette rencontre en Lorraine. Il ne faut toutefois pas s’enflammer. La dernière ligne droite est longue. Peut-être moins longue que l’autoroute 85 en Arabie Saoudite (1116 km en ligne droite), mais longue quand même et surtout très intense. L’élan a été donné avec succès mardi et il reste 9 matchs au programme. Chacun sera à jouer comme une finale ‘a la muerte’.

Ce samedi, nous recevrons l’équipe de Saint-Chamond, du coach Alain Thinet. Classée dans le haut de tableau avec une vue plutôt dégagée dans l’optique des playoffs, cette équipe doit être prise très au sérieux. Elle vient de perdre contre Nantes, un de nos adversaires dans notre lutte pour le maintien. Cette défaite n’était pas prévue sur leur tableau de chasse, comme il n’est pas question pour eux de perdre samedi face à nous.

Héhé, pour nous non plus, la défaite n’aura pas sa place samedi ! Laurent Foirest et ses gars entendent bien confirmer le succès obtenu à Nancy et poursuivre leur folle remontée au classement. Venez nombreux et apportez votre soutien, votre voix, votre parole…

La parole est à la défense !