Preview : Aix-Maurienne – UJAP

Capture d’écran 2019-11-04 à 14.16.41

Aix-citation

 

Cette édition de Coupe de France est définitivement close après notre défaite à Golfe-Juan Vallauris. On a eu trop de mal à contourner la ligne Maginot-Tornato. On a surtout eu trop de difficultés à imposer notre jeu, à les arrêter en défense. Mais qu’importe après tout, cette équipe de Nationale 2 n’a probablement pas sa place à ce niveau et la Coupe de France est tout sauf notre priorité. De toute manière, Il n’y a pas le temps de tergiverser. Le championnat reprend ses droits dès ce soir et nos Béliers sont déjà à Aix. Attention, il ne s’agit pas d’Aix-en-Provence, ni d’Aix-la-Fayette dans le Puy-de-Dôme. Il s’agit moins encore d’Aix-Crément d’Alsace. J’admets que le jeu de mot est particulièrement bas alors que, tout au contraire, les joueurs de Laurent Foirest prennent de l’altitude pour affronter Aix-Maurienne en Savoie.

Dans ce début de championnat fou-fou, dans lequel les ténors ont bien du mal à confirmer (Fos, Antibes, Paris, Nancy), tout le monde semble en mesure de battre tout le monde. L’équipe d’Emmanuel Schmidt ne déroge pas à la règle. Les cibles seront nombreuses à museler pour nos Béliers. Charly va devoir calmer l’hyperactif Théo Léon, Jimmy et ses potes de l’intérieur devront museler Ramseyer et Burrows. David et Kenny s’occuperont de mettre leur meilleur scoreur, Ronald March à l’ombre. Mais ce serait une erreur que de penser que tout se joue ici, d’oublier Seppala ! La vie sourit à Ilari, leur jeune meneur Finlandais. Même s’il a effectué ses premiers dribbles en LNB cette saison, ce n’est pas un Lapon de trois semaines. Ce Finlandais sort du banc et passe plus de trente minutes par match avec un rendement de près de 5 passes décisives pour près de 14 points !

Avec une seule victoire au compteur, Aix-Maurienne Savoie Basket n'a pas démarré la saison comme elle l'espérait et compte bien empocher une victoire sur son parquet dès ce soir.

Mais, problème... le concurrent c'est nous ! La défaite en Coupe de France est oubliée. Laurent Foirest et Sébastien Auffret ont mobilisé les joueurs pour qu'ils aient les crocs, pour qu'ils gagnent ce duel si crucial. Les Chima, Ryan, Pierre & co sauront se donner à fond et imposer leur envie.

 

Il faudra, plus encore que d’habitude, maîtriser son aix-citation, celle d’un Aixois célèbre. Alors, j’ai cherché… J’aurais pu opter pour Lamartine. Ce fut pourtant l’illustre pâtissière Aixoise Mercotte qui eut ma préférence : « Avoir le tablier bleu, ça se mérite ! ». On est bien d’accord.

 

Alors, pas de fondue, ni de raclette, ni de tartiflette avant le match les gars ! Le maillot bleu, vous l’avez déjà. Il faut juste rentrer avec.

 

War-raok UJAP !