Ce soir à la Kindarena

Ce soir Laurent Foirest et ses joueurs disputent leur troisième match de saison régulière. Ils le joueront dans la grande salle de Rouen, la Kindarena (5 502 place). Kind, en anglais ça veut dire "sympa" alors qu'en allemand ça signifie "enfant".
S'il existe de nombreuses passerelles entre les langues, particulièrement lorsqu'elles sont issues de la même famille, germanique en l'occurrence, il était important, pour bien appréhender la rencontre de ce soir, d'être fixé sur l'ethymologie réelle du nom de la salle.
C'est du moins ce qu'avait logiquement pensé Yves, détective.
Persuadé que la vérité se situe toujours dans les détails, il tente d'éclaircir ce mystère.
S'il y a un homme qui connaît particulièrement bien toutes les salles de Pro B, c'est bien Jean S. Il l'appelle aussitôt.
《Bonjour Jean, Yves, détective à l'appareil...
- Non, non, c'est rien. C'est l'autre demeuré d'Inspecteur Gadget. Oui Yves, j'écoute...
- Connais-tu l'origine du nom Kindarena ?
- Non Yves. Mais dis donc, ça c'est un sacré défi à relever. Mais tu es taillé pour ça alors bon vent !》
Encouragé par ces paroles pleines de confiance, notre enquêteur contacte sans plus attendre une société proche de Rouen, spécialisée dans l'origine des noms.
《Allo, Société Onomastique de Normandie j'écoute...
- Oui, bonjour. Je suis Yves, détective. Qui est au bout du fil ?
- Bonjour, je suis Gérard, permanent de la SON.
- Gérard ? Vous vous appelez Gérard...
- Oui
- Gérard le Normand ?
- Oui.》
Yves raccroche d'un coup sec accompagné d'un grand éclat de rire. Il en est ému aux larmes et doit se masser la mâchoire pour se remettre de cette émotion. Ça fait du bien de rire mais en l'occurrence, il n'a pas avancé d'un pouce sur la résolution de son énigme.
Il tente un nouvel appel. Au Consulat de Grande-Bretagne cette fois.
L'interlocuteur est interloqué par sa demande.
《What is that ? Kindarena ? I don't know this place...
- It's a salle de basket in Rouen.
- Sorry but I can't help you sir !
- Ha ha, you take me for a soeur, Mon frère ! Ha ha, mais It's not grave. Goodbye !》
Notre grand détective en était toujours au même point. Il mesurait maintenant la difficulté de la tâche. Dans une situation aussi délicate, il tente le fameux coup de fil à un Hamid.
《Allo Hamid ? C'est Yves le détective.
- Bonjour Yves, que puis-je pour toi ?
- Pour évaluer, anticiper et préparer au mieux le match de ce soir, je me disais qu'il fallait absolument percer le mystère qui entoure le nom de la salle de basket de Rouen.
- Un mystère ? Mais quel mystère ? Kindarena, ça vient de la fameuse marque de chocolat qui fait des oeufs, Kinder. C'est ce qu'on appelle du 'naming', lorsqu'une marque associe son nom à celui d'une salle de spectacle ou d'un stade...
- Et Laurent est au courant ?
- Pas d'inquiétude Yves. Il est bien informé. Il a préparé le match dans tous les détails. Tout va bien...
- Merci Hamid. Au revoir ! 》
Toutes ces aventures n'ont pas ménagé ses méninges et notre brillant enquêteur se sert un whisky on the rocks, s'allonge dans son sofa. Il ferme les yeux et anticipe mentalement la rencontre de ce soir.
Présentation des équipes... Maxime, Kévin & co entrent dans l'arène.
Le speaker annonce l'équipe de Rouen. Et là, devant les yeux d'un Thomas Prost incrédule défilent un à un des grands blonds aryens aux joues bien rouges, comme on peut les voir dans les pubs Kinder. En guise de short, il portent une culotte bavaroise tenue par une solide paire de bretelles. Au lieu de baskets, leurs pieds sont chaussés d'une paire d'Haferlschuhe. Ils sont tous identiques, ils ont les mêmes traces de bretzel autour de la bouche.
Une frayeur saisit Yves. Il se réveille en sursaut et s'écrie : 《Pépé, ils sont revenus, ils sont de retour !》
Il s'aperçoit qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar. Les Maille, Diggs ou autres Monceau sont tout sauf sortis d'une pub Kinder. L'équipe du coach Alexandre Ménard est une place forte de la division.
Le combat promet d'être âpre et n'aura rien d'une douceur chocolatée.
Les Travis, Bernard ou Lucas sont prêts à les bousculer, à les "bouffer" quitte à choper une bonne crise de foie !

Bevet an UJAP !

Communication-FB-Instaroeunujap