ujap-citoyen

L’initiative de la création d’UJAP CITOYEN est née du constat trop fréquent d’actes d’incivilité survenant dans le monde du sport, un monde que les créateurs de l’association pensait naïvement à l’abri des errements de notre société. Au fil de nos actions, nous tenterons de restaurer le lien entre le sport amateur, le sport professionnel et la société civile.

 

AXE BASKET SANTÉ

  •  Favoriser et encourager la pratique du Basket Santé pour tous, notamment les personnes ayant des besoins spécifiques et/ou éloignées de la pratique
  • Sensibiliser les pratiquants à une bonne hygiène de vie
  • Lutter contre l'apparition de l'ensemble des maladies liées à la sédentarité

 

AXE LIEN SOCIAL

  • Vis ma vie d’athlète de haut niveau

Offrir la possibilité à des jeunes et/ou pré ados issus d’univers différents (réinsertion, exclusion du système scolaire, animation,…) de partager une journée avec un basketteur de l’UJAP dans son intimité, dans sa pratique sportive, dans sa préparation au match.

Programme encadré par JD BIOG, et Abou DIALLO

 

  • Reprise d'activité sportive

La possibilité d’accueillir à la salle, des mamans isolées ou des personnes âgées pour pratiquer une activité physique encadrée par le staff et les joueurs de l’UJAP sur une fréquence d’un créneau par semaine.

Programme encadré par Laurent FOIREST, Sébastien AUFFRET et Bozo DURASOVIC.

 

 

  • Découverte d'une activité professionnelle

Offrir la possibilité de mettre en relation des publics déscolarisés et en recherche d’une filière avec la collaboration de mission locale, des jeunes issus de quartiers avec nos entreprises partenaires pour découvrir une activité professionnelle

Programme encadré par Bernard KING, Abou DIALLO et JD BIOG

 

AXE LANGUE BRETONNE

  • Apprentissage de la langue bretonne par le basket

Partager avec de jeunes bretons l’apprentissage de la langue bretonne  en mettant en place un dispositif d’animation basket pour des classes bretonnes qui viennent à la salle pour faire de l’animation basket et échanger avec les joueurs en breton, en anglais et en français pour montrer que le breton n’est pas juste une langue locale mais qu’elle peut s’exporter. Les joueurs iront également dans leur classe pour un apprentissage de la langue bretonne.

Programme encadré par Maxime CHOPLIN et Mathieu TENSORER