Preview : Golfe-Juan – UJAP

Capture d’écran 2019-11-04 à 08.47.04

Azurément

Ils auraient pu être portés par les flots pour rejoindre Golfe-Juan Vallauris, passer par Gibraltar, assurés par la Sambo. Ce ne fut pas le cas. Probablement trop juste au niveau du timing, ils ont opté pour le flow de Laurent et de Jean. Portés dans les airs par un avion, ils ont survolé la France de Nantes à Nice pour rejoindre au plus vite la belle station balnéaire méditerranéenne.

La semaine dernière, nombreux furent ceux qui fêtèrent Halloween. « Tricks or Treat », « Bonbons ou un tour » avaient prévenus les joueurs de Laurent Foirest. Comme ils avaient un match à gagner face à Fos samedi dernier, il n’était pas question de les gaver de sucreries. Il leur a donc été accordé un tour. Ce tour de Coupe de France, ils le jouent ce soir chez un pensionnaire de Nationale 2. Mais attention, ce tour n’a rien d’une farce !

Si l’Azuréa Golfe Juan-Vallauris compte deux divisions d’écart avec l’Ujap, elle fait figure de monstre à son niveau. Première de sa poule, l’équipe de Brice Tardevet a de la dynamite dans les jambes comme dans les bras et défoncent tout en attaque avec une moyenne de 95 points marqués par match. Leur seule défaite date de samedi dernier à Marseille. Ils avaient auparavant enchaîné six victoires pour débuter la saison et n’avaient jamais goûté à la saveur amère de la défaite avant samedi.

Les Golfe-Juanais comptent de belles pointures dans leur effectif. On en connaît d’ailleurs quelques unes. Il y a tout d’abord le meneur Damir Karaibrahimovic. Homme de Sorgues pendant trois ans, il à été notre adversaire à maintes reprises en Nationale 1. Sous le panier, il y a aussi Jonathan Tornato, affronté à diverses reprises sous le maillot de Blois puis de Monaco. Sous le maillot de la principauté, il jouait avec son actuel coéquipier Diego Vébobe. Voici trois joueurs qui connaissent l’exigence du plus haut niveau, Jonathan Tornato jouait encore en Jeep Elite l’an dernier chez le voisin Antibois.

Il y a aussi une sacrée flèche dans leur équipe. Capable de séries meurtrières comme son 5/8 à trois points lors de leur avant-dernier match, le capitaine Carlo Vullin montre la voie à ses coéquipiers. Et ça marche ! 17/35 derrière la ligne des tirs primés, c’est quasi injouable !

Si à Tornato, on ajoute Maginot à l’intérieur, ça fait une belle ligne défensive pour protéger le panier. D’ailleurs, mon petit doigt me dit qu’il faudra la contourner, stratégie militaire payante en d’autres temps.

Ce match sera tout sauf un long fleuve tranquille et Gilles le sait pertinemment. Il sera sur place pour supporter son ami de plus de trente ans. Assidu aux diffusions de l’UJAP sur LNBTV, il n’a que très peu l’occasion d’assister aux matchs à la salle Michel Gloaguen. Comme ça lui manquait cruellement, je le soupçonne d’avoir fomenté un coup pour voir son équipe de basket préférée à deux pas de chez lui.

Ainsi, j’accuse Gilles d’avoir truqué la Coupe de France. Il a tout fait pour rendre possible cette rencontre. J’en suis intimement persuadé. Je vous explique. Il y a des éléments troublants. L’Azuréa Golfe Juan Vallauris s’apprête à disputer son tout premier match de Coupe de France de l’année… Curieux n’est-ce pas ? Après le forfait de La Charité pour débuter, c’est Avignon, faute de joueurs valides qui a abdiqué sans jouer au tour précédent. Ces deux forfaits seraient le fruit du hasard ? Je n’y crois pas du tout. Gilles doit y être pour quelque chose ! Je n’ai aujourd’hui aucune preuve de ce que j’avance mais j’en trouverai !

‘Halloween’ outre-Atlantique ou ‘Kala-Goañv’ en Breton a marqué le passage à une nouvelle année. Le calendrier celtique est ainsi. Alors j’en profite pour vous la souhaiter très bonne, cette année. Je vous souhaite d’être à l’aise dans vos baskets et vous adresse mes meilleurs vœux de balle orange.

UJAP war-raok !