La soirée des mélomanes !

Annonce-résultatroanne-ujap

Lendemain de match. La nuit porte conseil dit-on. J’aurais surtout souhaité qu’elle me laisse dormir. Il a fallu quelques heures tardives pour me remettre de ce combat de gladiateurs. Les joueurs des deux équipes ne se sont pas économisés. Ils se sont rendus coups sur coups et se dirigeaient tout droit vers un épilogue incertain lorsque...

 

Flashback. Le premier quart-temps donne le 'La'. La Chorale connaît ses tubes sur le bout des doigts et les interprète comme elle en a l’habitude. Laurent Pluvy lance un ‘Show must go on’ de Queen. Nyakundi et Jason Williams permettent de créer le premier mini-écart (19-13).

 

Laurent Foirest répond par un ‘Forever Young’ du groupe culte Alphaville. L’effet est immédiat. Bernard redevient le King. Il répond immédiatement à trois points. Deux lancers de Bryce Douvier puis une autre flèche longue distance de Lucas permettent aux Ujapistes de clôturer le premier quart en position de chasseur (25-21).

 

Le deuxième acte débute avec le classique mais toujours efficace ‘Beat it’ de Michael Jackson chanté par le banc Roannais. Les deux équipes continuent à se répondre. Travis, Thomas puis King permettent de repasser devant. Notre Laurent crie alors un ‘Jump’ de Van Halen et Bryce s’envole au dunk. Réponse immédiate de Pluvy avec un ‘Shake shake shake’ qui pousse les siens à défendre. Les deux équipes s’apprêtent à regagner les vestiaires sur un score de parité mais Bernard King eut la brillante idée de murmurer ‘Touch me’ de Samantha Fox. Son défenseur obtempère… faute. L’UJAP est devant à la mi-temps (45-46)

 

Roanne tremble et Nyakundi, après deux lancers francs réussis pour repasser devant, chante du Beatles : ‘With a little help from my friends’. Il sera écouté par ses amis Keita, Tanghe, David Jackson, Cavallo, mais surtout Carlino qui sommeillait quelque peu jusque là. Laurent avait pourtant tenté de belles choses. Un ‘My name is Luka’ pour motiver 6 points de Lucas. Il s’était même saisi d’un vocodeur. Vous savez, cette machine qui robotise la voix des chanteurs. C’était pour nous interpréter du Vald et Valedelicio inscrit 6 points consécutifs ! Malgré ces trouvailles, Roanne a pris le dessus et mène à la fin du 3è quart sur le score de 67-61.

 

Le dernier acte paraît compromis. La Chorale semble avoir la main sur le match. Laurent Foirest chante alors un ‘Desire’ de U2 qui relance nos ardeurs. Travis, Bryce permettent de recoller immédiatement puis King et Travis encore font passer l’équipe devant (69-72). En réaction, l’aîné Roannais, Jason Williams balance un ‘Don’t you forget about me’ de Simple Minds et il se rappelle à notre bon souvenir. Il refait passer les siens en tête.

 

Laurent Foirest prend un temps mort et commence, grave, à entonner ‘The Final Countdown’ de Europe. Alors qu’il ne reste que 42 secondes, Kévin est aux lancers francs. Le premier rentre (89-88). Il rate le deuxième mais Valdelicio se saisit du rebond. C’est tout bonus. Bernard tente à trois points sans succès. Mais qu’importe, Kévin récupère la gonfle. C’est le Money time et tout va se jouer à ce moment précis. Valdelicio reçoit la balle à un endroit idéal, bien placé à un mètre du panier. Une situation dans laquelle il rentre environ 90 % de ses tentatives. Il y a faute ! Une très belle faute qui va donner à notre grand pivot l’occasion de nous refaire passer devant.

 

Bien discrètement, Laurent Pluvy chantait ‘The sound of Silence’ de Simon & Garfunkel. Quel coup de génie ! Il fut écouté par les arbitres qui respectèrent le silence en ne sifflant rien.

 

La balle est Roannaise, il ne reste qu’une poignée de secondes à jouer. Leur coach enchaîne avec du hip-hop, ‘U can’t touch this’ de MC Hammer. Le résultat ne se fait pas attendre. Le trio arbitral fait le signe de la faute anti-sportive à deux reprises. Adieu espoirs d’exploit. Sur cet enchaînement musical de maestro, la Chorale a justifié son rang de star digne d’Universal. L’UJAP a été tout aussi bon, mais signée dans un label indépendant, elle n’a pas bénéficié du même respect.

 

L’heure de la première trêve a sonné. Il n’y aura pas de match le week-end prochain. Mais le mois de décembre sera particulièrement riche avec les réceptions de Chartres, d’Orléans puis de Nantes ! Alléchant programme pour lequel une offre ‘package’ vous est proposée. C’est un peu Noël avant l’heure !

 

UJAP atav !

Pass-Noël