Le rêve

Visuel-annonce-evreux-ujap

Évreux en verlan, c’est un rêve. On l’espère, un doux rêve. Un de ceux qui nous font regretter notre réveil, de ceux qui nous donnent envie de replonger aussitôt dons notre sommeil paradoxal pour vivre la suite de cette belle histoire. Le rêve annoncé en début de saison par notre grand oracle Laurent Foirest, un maintien plus tranquille que l’an dernier est en passe de se réaliser.

Légèrement à la peine et à la traîne, l’UJAP a profité du mois de mars pour se refaire. Comme dit le spot de pub, un mois de mars et ça repart ! Elle a signé trois succès immensément importants, dont deux acquis face à des adversaires directs. Vichy-Clermont, Aix-Maurienne, Denain… Nous croiserons cette fois la route de l’ALM Évreux Basket qui nous accueillera ce soir dans sa salle Jean Fouré.

Ce club dispute sa 16ème saison de rang dans la division. C’est une véritable institution de la Pro B. L’équipe de Fabrice Lefrançois se trouve au coude à coude au classement avec les hommes de Laurent Foirest. Ses joueurs majeurs présentent quelques garanties. De Scott à la mène à Dinal sous l’arceau, Les Léon, Bouquet ou Ho You Fat connaissent bien les ficelles du jeu. Ils n’ont toutefois pas fait beaucoup d’étincelles cette saison mais ils disputent celle-ci avec sérieux. Leurs victoires ont souvent été acquises face à des équipes en lutte pour le maintien. Ils ont ainsi battu Chartres, Lille, Caen, Denain et … l’UJAP lors du match aller.

Nous avons donc une revanche à prendre pour tenter d’effacer la frustration de cette défaite sur le fil concédée dans notre salle en février dernier. Ce match nous avait échappé dans la dernière minute. Mais, au vu des dernières victoires acquises en fin de match, il semble que le « mojo » soit de retour sur le banc quimpérois. Lucas donne pleine mesure à son énorme talent. Thomas et Maxime ont montré qu’un bélier pouvait avoir une paire plus massive que celle d’un taureau. Alexis est précieux et Travis se bonifie match après match. Nos intérieurs assurent en attaque et rassurent en défense.

Après avoir fait le plein de confiance, sans excès toutefois, nos joueurs sont parés pour faire durer le rêve. Alors, fermons les yeux quelques instants et rêvons !

Bevet an UJAP !