Preview : Caen – UJAP

Visuel-caen-ujap

Du blanc à Caen pour en finir avec le flou artistique

La fin de saison se profile mais son dénouement est toujours très flou. Toi comme moi, nous souhaiterions être définitivement rassurés quant au maintien de l’équipe de Laurent Foirest. Pour ça, une seule solution : s’imposer demain soir au Palais des Sports de Caen.

Cette victoire permettra de chasser un gros cumulonimbus du dessus de nos têtes et d’observer de plus près la lumière du maintien en Pro B. Gagner de plus de 6 points nous donnera même le gain du point-average particulier face à nos adversaires du soir et soufflera loin un stratus désagréable, dégageant ainsi le ciel. Ne restera plus alors qu’à souffler très fort pour pousser plus loin le petit cumulus blanc qui apparaît encore dans un coin du ciel.

Gagner à Caen, c’est facile à écrire mais à faire, ça l’est beaucoup moins. Il en faut des tripes pour aller l’emporter chez les Normands. Si leur classement actuel est très loin des ambitions affichées en début de saison au point d’être en position de relégable au classement, leurs armes sont bien aiguisées et leur appétit de victoire est grand. Ils aimeraient probablement calquer leur fin de saison sur celle qui fut la nôtre il y a un an, pleine de suspense. De toute façon, ils ont toujours beaucoup aimé se caler sur nous. Top de la Nationale 1 il y a deux ans, montée en Pro B puis lutte pour le maintien cette année, recrutement de Paul-Lou Duwiquet, le parallèle est presque troublant…

L’ordre de mobilisation générale a été lancé cette semaine à Caen. Leur situation est très préoccupante. Bien plus que la nôtre en tout cas. En position de relégable, leur marge de manœuvre est très réduite : il leur faut gagner, gagner et probablement gagner encore pour s’assurer un avenir dans la division. Il est donc demandé aux supporters Normands d’affluer en nombre demain soir au Palais des Sports, tous vêtus de blanc.

S’agira-t-il d’une soirée blanche façon Eddie Barclay, avec stars, strass et paillettes ? Le blanc normand sera-t-il celui de la pureté, celui d’une robe de mariée ? Maxime Choplin n’en a que faire du blanc. Comme ses coéquipiers, il ne sera pas là pour se marier. Ils comptent d’ailleurs en faire voir de toutes les couleurs aux joueurs de Fabrice Courcier. Alexis et Connor leur ont promis une pluie de shoots arc-en-ciel à trois points. La grâce de Lucas et la vitesse de Travis les rendront verts de rage tandis que la vista de Maxime et le fighting spirit de Thomas les feront rougir de colère. Jimmy, Valdelicio et Daryl leurs mettront des bleus dès qu’il tenteront d’entrer dans notre raquette.

Tu l’as compris, cette soirée annoncée blanche ne le sera pas. L’UJAP annonce la couleur !

Bevet an UJAP e liv !