Preview : Cergy-Pontoise – UJAP

Capture d’écran 2019-10-11 à 16.14.55

Une semaine d’Amiral sans preview

J’étais prêt pour mon footing matinal. Cette curieuse tradition qui a pour but de mentir à mon corps, le faisant passer pour plus jeune qu’il n’est. Enfin bref, je chaussai mes chaussures de jogging, je m’étirai les bras. Je sors de chez moi en lançant une bonne petite foulée et patatras. Je m’écroule de tout mon long sur le sol.

 

Que m’était-il arrivé me demanderez-vous ? Mon chat voulait des croquettes et comme à son habitude, il s’était jeté dans mes pieds pour me le faire savoir. J’ai pesté sur Corinne et lui ai expliqué que le rugby, en ce moment, ça se jouait au Japon entre deux typhons et que si elle voulait des croquettes, il suffisait de miauler !

 

L’UJAP aussi souhaitait démarrer la saison de la plus belle des manières mais s’est également prise les pieds. Pas dans mon chat mais dans Chamond. L’équipe du Président Paour avait très faim. Pas de croquettes bien sûr, mais de victoire.

 

Ce n’était que le début de ma journée, comme ce n’est que le début de la saison pour nos Béliers. Le reste de mon vendredi était parfait. J’ai bien travaillé, bien mangé à midi. J’ai retravaillé – un peu moins bien - puis j’ai soupé et c’était délicieux. Comme j’étais très content de moi, ben j’ai fait la fiesta ! Je souhaite de tout coeur que la suite de la saison de l’UJAP soit à l’image de ma journée.

 

Cette suite qui ne fait que commencer – oui je sais que c’est bizarrement formulé – passe par Paris. Ce mardi se jouera une rencontre des 32èmes de finale de la Coupe Robert Busnel à Cergy. Le Cergy-Pontoise Basket évolue en Nationale 2, dans la Poule C.

Après trois revers initiaux, cette équipe se met à gagner 2 rencontres de championnat. Pour les connaître plus en détail, je vais sur le site de la FFBB pour explorer les statistiques de ces rencontres. Mais là… rien si ce n’est le plan d’accès au match. C’est cool un plan d’accès pour se rendre à un match qui a déjà été joué, mais pas une ligne de stats à se mettre sous la dent à part le score final de chaque rencontre.

 

Aux grands maux les grands moyens, je décide de contacter leur président qui n’est autre qu’Amara Sy. Ce n’est pas sans un soupçon d’émotion que je fais un « coucou » facebook à cette légende des parquets et des playgrounds. Son surnom, « l’Amiral » est très éloquent quant à la classe du Monsieur. En cas de réponse de sa part, j’allais écrire un texte sur cette double confrontation qui nous attend. Mardi à Cergy, le club dont il est président puis samedi face à Paris Basket, le club dans lequel il joue. Mais pas de réponse… Rien et me voilà au point mort pour présenter ce match de Coupe. Elise Luçet m’avait bien souvent dit qu’il était difficile de contacter un Président. Elle-même, malgré tout son bagou, m’avait avoué s’être bien souvent cassée les dents. Devant mon désarroi, elle tentera quand même de le contacter. J’ai bien peur hélas que se soit trop tard pour coller à l’actu.

 

En vérité, tout ce blabla aura servi d’excuse pour vous annoncer qu’il n’y aura pas de preview sur ce match de Coupe. Toutes mes confuses...