Preview : Nantes – UJAP

Nantes - UJAP

Basket Love Story

 

Il y a cette fille au milieu de la piste de danse. Elle est loin d’être la seule danseuse mais, croyez-moi, si vous pouviez la voir, vous sauriez tout de suite de qui il s’agit. La vision de son corps en mouvement sous les flashs des stroboscopes procure un sentiment de vertige. Le tourbillon de sensualité qui émane d’elle hypnotise toutes les personnes présentes dans la salle. Hommes, femmes, tout le monde est touché par sa grâce.

Elle se prénomme Victoire. Elle aime danser, séduire, rire. Elle n’est pas une fille facile, loin de là. Les nombreux candidats ou candidates ayant obtenus ses faveurs avaient dû jouer des pieds et des mains pour les gagner. Ce qui est sûr par contre, c’est qu’elle ne finira pas la soirée seule. Tous les bons soirs de Victoire riment avec la fête. Ca devrait à nouveau être le cas ce soir.

 

Au bord de la piste, confortablement allongé dans un canapé, sirotant une tequila sunrise, un bellâtre la scanne du regard. Il est du coin. C’est un Nantais. Sa chevelure a la beauté d’une sculpture sur glace. Il ne lésine pas sur la quantité de gel ultra-fixant densifiant qu’il achète par pots de 5 kilos. De quoi faire pâlir d’envie les footballeurs de l’EDF. Avec sa barbe fraîchement hydratée par le barbier-tatoueur, il est sûr de son coup. La Victoire sera pour lui.

 

Mais il n’est pas le seul intrépide à vouloir la connaître de plus près. Un Quimpérois de passage a également des vues sur elle. Grand, d’une beauté rare, notre Apollon a tout pour plaire. En Cornouaille, il fait des ravages et ne laisse personne indifférent partout où il passe. Il descend le shot de lambig-caramel que la barmaid venait de lui servir et rejoint le bord de la piste de danse.

 

Le Nantais décolle de son fauteuil avec la ferme intention de prouver son sex-appeal. Il plisse les yeux et se passe la main dans les cheveux mais ceux-ci ne bougent pas d’un millimètre. Il traverse la piste et entame un jerk sensuel pour s’approcher de Victoire.

 

Le Finistérien a tout vu de la scène et décide de passer lui aussi à l’action. Quelques moves bien senti et il est tout prêt de la sex-bomb tant désirée. Quelques steps à gauches, quelques steps à droite, il est diablement élégant et la belle le remarque bien vite. Hélas pour lui, le Nantais est du genre entreprenant. Il retourne Victoire et lui offre un show de Tectonik. Ca la fait rire.

 

Le Quimpérois réplique. Il reprend les rennes du contact visuel et lui tend les bras. La Victoire lui tend les bras à son tour. L’instant promet d’être… rien du tout ! Le Nantais feinte et se glisse entre eux deux. Il luttera jusqu’au bout et foi de Breton de Loire, il ne laissera pas un Cornouaillais lui voler la vedette. Il se saisit de ses bras et la serre fermement. Il l’entraîne dans un tango argentin alors que résonnent les paroles d’Old Town Road de Lil Nas X. Le Quimpérois laisse passer l’orage. Sitôt la chanson terminée, il prend la main de Victoire et l’entraîne au bar. Le Nantais reste planté sur la piste, penaud.

 

Une tournée de Lambig-caramel et ils se dévorent mutuellement du regard. La magie opère. La Victoire semble avoir choisi son camp.

 

Mais attention ! Le Nantais n’a pas dit son dernier mot !

 

Victoire ira-t-elle jusqu’au bout ? Cédera-t-elle aux charmes du Cornouaillais ou préférera-t-elle le Gros Plan drague du Nantais ?

 

Réponse mardi soir.