Preview : UJAP – Nantes

AfficheUJAP-Nantes

Sur les terrasses ensoleillées

Nous sommes quelque part sur la planète terre, dans un endroit où le monde est celtique, où les canards sont bleus, là où coule une rivière appelée Odet. Sous le soleil de midi, deux personnes sont à la terrasse d’un café, tout proche d’un passage à niveaux. Les palabres vont bon train. Le soleil, Balkany, les allergies, le G7, la quantité de mousse sur une bière servie dignement, tout est discuté âprement.

Cédric fait signe au barman. Il va devoir reprendre la route, son métier, son cheval, sa bataille. Hervé lui aussi, va devoir y aller. Il joue ce soir à Saint-Avé dans le cadre des ‘Apéros Sonores’.

- Au fait Hervé, tu reviens à Kemper demain ?

- Pas prévu, non. Tu sais, je joue à Metz dès samedi mais je reviens dans le coin la semaine prochaine. Je serai du côté de Saint-Malo pour ‘Baisers volés’. Pourquoi ?

- Bah demain , il y a match !

- Et merde, c’est déjà le début de la saison ?

- Non, pas tout à fait. C’est le coup d’envoi de la Leaders Cup, face à l’Hermine de Nantes.

- Ah ok. C’est pas vraiment pareil. C’est moins important.

- Tu rigoles ?

- Arrête, tu m’en avais parlé il y a tout juste un an et c’est exactement ce que tu m’avais dit ! C’était une sorte de continuité des matchs de préparation avec un soupçon d’intensité supplémentaire. Peu importe qu’on perde ou qu’on gagne, ce n’est pas un objectif. Ce sont tes propres mots Cédric !

- C’est possible Hervé. Mais ça, c’était l’année dernière ou encore celle d’avant. Avec l’équipe de cette année, ce n’est plus du tout la même limonade.

Le serveur, qui passait par là balance un fort « Deux limonades Annie ! »

- Ils sont meilleurs ?

- Ils le seront, fais moi confiance. Le recrutement a été de toute beauté. Lucas a été prolongé et les nouveaux venus sont vraiment des pointures.

- L’équipe est peut-être belle sur le papier. Mais tu sais bien que ce n’est pas toujours une garantie.

- Tu as raison Hervé. La richesse d’un effectif ne garantit pas une grande saison. Heureusement d’ailleurs, car dans ce cas, on pourrait arrêter le championnat avant même la première journée et dresser le classement du plus bel effectif !

- Carrément, ça serait un peu fort de café !

Un cri coupe le fil de la conversation : « deux cafés Annie ! »

- Mais il n’y a pas que l’effectif. Les matchs amicaux aussi sont porteurs d’espoir. Presque au complet face à Nantes justement, les coéquipiers de Jimmy ont montré de très belles choses.

- Ouais, mais ça reste de l’amical...

- Sauf que, pas plus tard que mardi à Evreux en Coupe de France, et là ce n’est plus de l’amical, les gars se sont imposés en pratiquant un très beau basket, un vrai basket champagne !

« Et deux coupettes en terrasse Annie ! » lance quelqu’un à proximité.

- OK Cédric, tu m’as convaincu. Je vais voir ce que je peux faire. Avion, train… je sais pas, mais je vais tenter le coup !

Ils rentrent tous deux régler leur note. Deux cafés, deux limonades et deux coupes de champagne les attendent au comptoir. Ils dégustent les cafés, engloutissent les limonades… le champagne attendra demain soir !