Preview : UJAP – Paris

Visuel-annonce-ujap-paris

Ici, ici, c’est pas Paris !

Rien n’a pris feu à à Saint-Corentin mais ça chauffe un peu malgré tout à la salle Michel Gloaguen. Les dernières défaites nous placent dans une situation indélicate avant les ultimes rounds de la saison. Il reste encore sept matchs à disputer et notre petite avance sur la queue de peloton s’efface petit à petit. Sept matchs, c’est peu mais c’est encore trop si ceux-ci sont mal négociés.
Cette semaine sera l’occasion de recevoir deux fois : Paris Basket mardi et Rouen samedi. Deux réceptions qui n’ont rien de facile, lors desquelles il faudra trouver les ressources nécessaires pour en gagner au moins une des deux !
La première chance s’obtient au grattage, la deuxième, samedi, au tirage. Mais il va falloir gratter les Parisiens très fort ! Il faudra répondre du Tacotac pour être en mesure de crier Bingo ou Banco une fois les Trois Gongs de fin sonnés. Il ne faudra pas se la jouer Solitaire mais collectif autour de notre capitaine Maxime. Si les Dillon ou Sleva nous collent aux basques comme des Morpions, il faudra s’en débarrasser Illico !
On aura besoin de toutes nos forces et d’un public prêt à soutenir les joueurs jusqu’au bout car en face, l’équipe rachetée par le Millionnaire américain David Kahn présente une solide assise. Depuis la veille de Noël, le Paris Basket surfe sur un bilan de 12 victoires pour 6 défaites. Seul un début de saison raté entache le parcours de l’équipe de Jean-Christophe Prat et amoindri leurs chances de participer aux playoffs. Ils figurent actuellement dans le « ventre mou » du championnat. Tiens, vous n’avez jamais trouvé curieux cette expression alors qu’il s’agit de sportifs surentraînés dont le ventre est tout sauf mou ?
Qu’importe, car si les Parisiens ont le ventre mou mardi, on ne s’en plaindra pas. On sait que les nôtres ont des abdos en béton et un fighting-spirit à déplacer des montagnes !

On se voit mardi et en attendant, comme on dit dans le Kreiz Breizh, « Keno ! »