Preview : UJAP – Fos Sur Mer

UJAP-Fos

Fos impression ...

Cette fille est heureuse. On le sent. Son magnifique sourire ferait perdre toute humeur noire au plus bougon d’entre nous. C’est toujours un plaisir de la voir. Même lorsqu’elle a un reproche à faire, sitôt la conversation finie, ses lèvres s’entrouvrent délicatement, ses fossettes semblent nous faire un clin d’oeil, ses yeux se plissent légèrement. Cette mécanique innée a pour effet de gommer en nous tout sentiment désagréable, d’oublier la remarque déplaisante dont on a pu être victime. Cette fille est une joie à voir, un bonheur à vivre.

Pourtant, Faustine n’est pas optimiste de nature. Quand j’ai évoqué le match de samedi prochain avec elle, sa réaction fut immédiate : « Concernant ce match contre Fos, je suis sceptique ! »

Mince alors. Samedi, Fos, sceptique, ça ne sent pas très bon cette histoire, ai-je pensé très fort.

- Mais Faustine, tu as vu la forme de nos gars ? Tu as vu les deux grosses performances qu’ils ont réalisées ? Contre Paris, à Denain ?

- Oui bien sûr. Mais très chère, n’oublie pas que Fos descend de Jeep Elite. Ils ont un gros gros effectif et leur ambition est clairement de remonter. Je ne pense pas qu’ils vont faire des emplettes rue Kéréon samedi ni visiter la cathédrale. Ils viennent pour tout casser, j’en ai peur.

- Hey Faus, tu exagères un peu. Tu sais où elles en sont tes terreurs provençales ? Elles sont avant-dernières au classement avec un bilan de victoires aussi élevé que le niveau des mers.

- Oui je sais qu’ils n’ont pas gagné le moindre match en championnat. C’est d’ailleurs ça qui m’inquiète. Les trois rencontres qu’ils ont disputées étaient serrées. Ils étaient dans le coup à chaque fois jusqu’à la fin. Ils ont peut-être manqué d’un brin de réussite. Et la chance, ça va, ça vient.

- C’est vrai que le timing n’est peut-être pas terrible pour les affronter. Ils risquent d’être sacrément remontés. Mais on a des sacrés atouts à faire valoir samedi. Parmi ceux-ci, notre roster a plus de profondeur que le leur. Ils jouent à 7 et demi, nous on joue à dix !

- OK pour ça. Mais tu sais qu’ils ont dans leurs rangs les deux meilleurs joueurs des deux dernières années : Caleb Walker il y a deux ans et Ben Romdhane l’an dernier ?

- Ouais ouais, mais nous on a deux champions de Pro B de l’an dernier, Lucas a résité aux sirènes de la Jeep Elite pour rester parmi nous. Franchement, Fos, c’est propre mais notre effectif n’a pas grand-chose à leur envier.

- Si tu le dis, c’est que tu as raison. Tu as toujours eu un feeling, un sixième sens que je n’ai jamais eu. Et je te le dis sans Fos modestie ahaha !

- Arrête Faustine, pas de Fos semblant, c’est juste l’apanage de la vieillesse. Tu as devant toi un vrai Fos-sile. D’ailleurs, sais-tu comment on appelle un pain à Fos ?

- Non

- Bah, pain au chocolat c’est chocolatine et pain à Fos, c’est Fostine très chère ahaha !

- ahaha !

 

Qu’est ce qu’on a rigolé ce soir là. On s’est quitté pour mieux se retrouver samedi soir dans notre fosse à nous : Michel Gloaguen. Et pas de Fos joie, je vous promet une soirée de pur plaisir sur la route d’un nouvel exploit ! Amis Béliers, à vous de jouer !

 

UJAP war-raok !